bouvier des frandres

Bouvier des flandres

Autre(s) nom(s) : Vlamse Koehond, Flanders Cattle Dog

Origine :France Belgique

Origines et histoire

Son origine est controversée : selon les Français, il viendrait d’un croisement entre un Griffon et l’ancien Berger de Beauce ; selon les Belges, il descendrait 147 en revanche du Bouvier de Roules, aujourd’hui disparu, qui est certainement intervenu dans la reconstruction de la race après la Seconde Guerre mondiale, quand le Bouvier des Flandres a failli s’éteindre. Finalement, la FCI a attribué ce chien aux deux pays, étant donné que les Flandres s’étendent de la Belgique à la France.

Caractère et aptitudes

Le Bouvier des Flandres est un chien très doux en famille, où il déborde de tendresse pour les enfants, mais il se montre très réservé et méfiant vis-à-vis des étrangers. Cela en fait un bon chien de garde et même de défense : en effet il est toujours prêt à se jeter (sans avoir besoin du moindre dressage) sur quiconque porte atteinte à la sécurité de son maître, qu’il adore littéralement. Plutôt indépendant et au caractère très fort, il n’est pas facile à dresser pour un profane. Il peut apporter de grandes satisfactions à un maître expérimenté.

Santé

Le Bouvier des Flandres est un chien rustique et robuste, qui ne tombe pas malade facilement.

Espérance de vie moyenne : environ 14 ans

Conditions de vie

Comme c’est un chien de grande taille et rustique, il est conseillé de le faire vivre dans un jardin, notamment parce qu’il a besoin de faire beaucoup d’exercice. Toutefois des déplacements dans le jardin ne suffisent pas toujours à développer correctement la musculature d’un sujet (surtout si c’est un chien d’exposition) et il est donc conseillé de l’entraîner en le faisant courir à côté d’un vélo.

Remarques et conseils

La robe nécessite un toilettage soigneux, surtout pour les sujets d’exposition.

Ajouter un commentaire
 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site